Franco Antonello, chef d’entreprise de Castelfranco Veneto et papa d’Andrea a, grâce à sa positivité implacable, décidé de transformer une situation problématique (le handicap d’Andrea) en une opportunité, non seulement pour son fils mais pour tous les enfants qui souffrent d’autisme.

Avec la fondation I Bambini delle Fate, il a réussi à unir l’entreprise et le social, afin de financer des projets d’associations de parents, hôpitaux ou structures médicalisées pour les handicaps des enfants.

Portofelice a décidé de devenir il-aussi partenaire de la fondation I Bambini delle Fate, car nous sommes convaincus que notre devoir est de nous engager concrètement et constamment à l’égard des personnes et en particulier des enfants qui vivent dans notre région et souffrent d’un handicap.

La fondation communique chaque mois, à travers la presse, la somme des fonds recueillis, comment ils sont employés et l’avancement du projet financé.